CASABIANCA



Casabianca

Type
1500 tonnes - Sous-Marin à double coque
Dans la série
Type M-5
Q-136 : Redoutable
Q-137 : Vengeur

Type M-6
Q-138 : Pascal, Q-139 : Pasteur, Q-140 : Henri-Poincaré, Q-141 : Poncelet, Q-142 : Archimède, Q-143 : Fresnel
Q-144 : Monge, Q-147 : Achille, Q-148 : Ajax, Q-149 : Actéon, Q-150 : Archéron
Q-151 : Argo, Q-153 : Prométhée, Q-154 : Persée, Q-155 : Protée, Q-156 : Pégase
Q-157 : Phénix, Q-167 : L'Espoir, Q-168 : Le Glorieux, Q-169 : Le Centaure, Q-170 : Le Héros
Q-171 : Le Conquérant, Q-172 : Le Tonnant, Q-178 : Agosta, Q-179 : Béveziers, Q-180 : Ouessant
Q-181 : Sidi-Ferruch, Q-182 : Sfax, Q-183 : Casabianca
Sous-Marin
- Q-183 - Tranche 1930
Programme Naval N° 153
Mise en chantier
07 Mars 1931
Mise sur cale
28 Juillet 1931 (1)
Lancement
02 Février 1935
Armement pour essais
15 Février 1935
Essais officiels
11 Juin 1935
Entrée en armement définitif
01 Décembre 1935
Fin armement
15 Juillet 1936
Mise en service
01 Janvier 1937
Chantiers de Construction
AC (Ateliers et Chantiers) de la Loire de St Nazaire-Penhoët
Déplacement
1570 tonnes en surface (1560 selon une autre source)
2084 tonnes (2060 selon une autre source)
Longueur
92,30 mètres
Largeur
8,20 mètres
Tirant d'eau
4,70 mètres
Coque épaisse
Entièrement rivée
Épaisseur : 16 mm
Moteurs
2 diesels Schneider 8 cylindres à 2 temps d'un total de 6000 CV
2 moteurs électriques Alsthom d'un total de 2000 CV
2 hélices de Ø 2,60 mètres
Gas-Oil
230 m³
Batteries
320 accumulateurs
Vitesse en surface
17 nœuds
Vitesse en plongée
10,20 nœuds
Armement
9 tubes lance-torpille de Ø 550mm (4 AV, une tourelle triple orientable à l'ARR du kiosque et une tourelle quadruple à l'extrême ARR composée de deux tubes de Ø 550mm et deux tubes de Ø 400mm)
Deux torpilles de réserve de Ø 550mm
1 canon de 100mm du modèle SM1925 CA juste devant le kiosque. (200 obus de réserve). Cadence de tir : 8 coups/minute
1 affût double de mitrailleuse de 13,2mm modèle SM14 à l'arrière du kiosque
Rayon d'action
14000 nautiques à 7 nœuds en surface
97 nautiques à 5 nœuds en plongée
Immersion
80 mètres
Prise de plongée en 50 secondes
Endurance (jours)
30
Équipage
71 hommes (5 officiers, 14 officiers-mariniers, 52 quartiers-maîtres et matelots)
Commandants
C.V. Bonneau 15 Février 1935
C.V. Carré 25 Septembre 1937
C.V. Sacaze 4 Novembre 1939
L.V. Bellet 27 Novembre 1941
L.V. Laroze Décembre 1941
C.C. L'Herminier 15 Avril 1942
L.V. Bellet 15 Septembre 1943
L.V. Gouttier Avril 1945
Notes
1) Il s'appelle alors "Casablanca" en hommage au débarquement au Maroc le 02 Août 1907 (provoqué par les massacres d'européens à Casablanca, le 30/7/1907), il garde ce nom jusqu'en 1934. À cette date il prend le nom de "Casabianca" en l'honneur de Luc-Julien-Joseph Casabianca, commandant du bâtiment "Orient" à la bataille d'Aboukir en 1798.

En 1937, seuls le "Casabianca", le "Sfax" et le "Glorieux" sont équipés de radiogoniomètre.


- Le 01 Septembre 1939, le "Casabianca" fait partie des Forces de Haute Mer à la 1ère Escadre de Brest/4ème Escadrille/2ème DSM.
- Le même jour, appareillage pour Vigo (Espagne) avec l"Agosta", le "Ouessant" et l"Achille" pour signaler la présence de U-Boote et d'autres forces ennemies.
- Le dispositif déployé par l'Amiral Ouest (Laborde) est supprimé trois jours plus tard. Les sous-marins repartent pour Brest.
- Le 05 Septembre 1939, le "Casabianca" est canonné aux environs de Brest...
- Le 14 Septembre 1939, une surveillance permanente des côtes d'Espagne est ordonnée. L"Agosta", le "Ouessant", l"Achille", le "Casabianca", le "Pasteur" et le "Sfax" patrouillent au large de Vigo jusqu'à fin Octobre 1939.
- Le 14 Novembre 1939, la 2ème DSM ayant reçue l'ordre de rallier Halifax (Canada) y envoie le "Casabianca", le "Sfax", le "Pasteur" et l"Achille". Ils y arrivent le 25 Novembre, en dépit d'une mauvaise météo.
- Pendant l'hiver, ils escortent trois convois, toujours avec des conditions météorologiques très difficiles.
- Le 17 Avril 1940, la 2ème DSM est mise à disposition. Le lendemain, elle arrive à Harwitch.
- Elle est basée ensuite à Dundee (Écosse). Elle forme la 9ème Flottille avec le H.M.S. "Clyde" et le H.M.S. "Severn".
- Du 07 Mai au 21 Mai 1940, le "Casabianca" (parti le 09 Mai 1940) exécute avec le "Sfax" et l"Achille" une patrouille sur les côtes norvégiennes (Bergen, Stavanger et Egersund). Ils n'y rencontrent très peu d'objectifs. Le 15 Mai 1940 ainsi que le lendemain, le "Casabianca" est attaqué par des patrouilleurs (vedettes rapides selon une autre source) qui lancent des grenades, mais sans avarie grave.
- Juin 1940, le "Casabianca" est à Brest et fait partie de la 2èmeme DSM.
- Le 18 Juin 1940 à 18h00, appareillage de tous les bâtiments. Ce qui ne peuvent naviguer sont sabordés.
- Le 25 Juin 1940, entrée en vigueur de l'armistice.
- Le "Casabianca" rejoint Casablanca.
- Du 06 au 18 Juillet 1940, trois sous-marins sont maintenus en permanence à 20 nautiques du port. Ce sont le "Casabianca", le "Sfax" et le "Poncelet" pour protéger le "Jean Bart" qui est amarré à la jetée Delure.
- Début du carénage à partir de fin Août 1940.
- Le 23 Octobre 1940, le "Casabianca" fait partie de la 2ème DSM (Maroc) avec le "Sfax", le "Bévéziers" et le "Sidi-Ferruch".
- Début Novembre 1940, fin du carénage.
- Le 14 et le 15 Novembre 1940, le "Casabianca" effectue une sortie de vérification.
- Le 21 et le 22 Novembre 1940, le "Casabianca" et le "Sfax" participent à des tirs réduits en mer.
- Le 17 Décembre 1940, tous les deux appareillent pour Dakar. C'est pendant cette traversée que le "Sfax" est coulé par l'U-37 (K.L. Nicolaï CLAUSEN).
- Le 22 Décembre 1940, le "Casabianca" arrive à Dakar.
- Départ de Dakar avec l"Aurore", le 25 Janvier 1941, pour Konakry. Ils y restent du 27 Janvier au 17 Février 1941.
- Retour à Dakar le 20 Février 1941.
- Le 09 Mai 1941, le "Casabianca" et le "Sidi-Ferruch" appareillent de Casablanca.
- Le 13 Mai 1941, le "Casabianca" se trouve à Dakar à la 2ème DSM.
- Du 06 au 16 Août 1941, il se trouve à Safi. Le 17 et le 18 Août 1941, il fait escale à Mogador puis se trouve à Agadir le lendemain avec l"Archimède" (C.C. Kraüt).
- Le 21 Août 1941, ils se retrouvent à Casablanca.
- Désarmement à Toulon en Novembre 1941.
- Le 15 Avril 1942, le C.C. L'HERMINIER prend le commandement et demande à l'occupant d'effectuer des essais qu'il réalise en Septembre, tout en trichant sur la consommation de gasoil.
- Le 01 Novembre 1942, le "Casablanca" se trouve à Toulon dans le Groupe de Relève avec le "Redoutable", l"Aurore", l"Iris" et la "Vénus".
- Le 09 Novembre 1942, les Commissions d'Armistice autorisent le réarmement de huit sous-marins : "Casablanca", "Iris", "Naiäde", "Redoutable", "Vénus", "Diamant", " Glorieux" et "Thétis". Le "Casabianca" doit appareiller pour l'Océan Indien.
- Le 27 Novembre 1942 sont amarrés au Mourillon : "Redoutable", "Marsouin", "Glorieux", "Casabianca" (à 90 minutes), "Iris", "Vénus" et "Diamant". De 05h00 à 05h15, les sous-marins "Vénus", "Casabianca", "Iris", "Marsouin" et "Glorieux" appareillent. Le "Redoutable" (au poste 10) et le "Diamant" (au poste 7) se sabordent.

© L'AVENTURE HEROIQUE DES SOUS-MARINS FRANÇAIS 1939-1945

- Le 27 Novembre 1942, lors du sabordage de la Flotte à Toulon, le "Marsouin" (L.V. MINE), le "Casabianca" (C.C. L'HERMINIER) et le "Glorieux" (C.V. MEYNIER) réussissent seuls à rallier les ports d'Algérie. Le "Casabianca" fait surface le 30 Novembre 1942 à 07h30 à 10 nautiques du port. Il s'amarre à 09h45 après avoir déclenché l'alerte sur un destroyer britannique qui était en alerte.
- Le "Casabianca" a un état matériel et humain satisfaisant. En effet, il sort d'un grand carénage et n'a laissé à terre qu'un maître et un premier maître. Il faudra plusieurs semaines pour leur trouver des remplaçants qualifiés.
- Le 30 Novembre 1942, L'HERMINIER arrivé à Alger déclare aux autorités qu'il est «apte à toute mission».
- Le 04 Décembre 1942, il prend contact avec les services alliés désirant assurer des liaisons avec la Corse. Une semaine plus tard à 19h40, le "Casabianca" appareille pour sa première mission.
- Jusqu'au 10 Juillet 1943, le "Casabianca" exécute six missions à destination de la Corse et trois patrouilles.
- Pendant ces missions, il réussit plusieurs transports d'armes (en une seule fois, il débarque 20 tonnes d'armes et de munitions).
- Le 13 Septembre 1943 à 01h27, il débarque à Ajaccio cent neuf hommes du bataillon de choc qui ont embarqué vingt-quatre heures plus tôt à Alger. Ils ont été cent soixante dix à bord !!!!
- Le lendemain soir, il est de nouveau à Alger. Il change de commandant, c'est le L.V. BELLET qui remplace le C.C. L'HERMINIER passé Capitaine de Frégate.
- Le 09 Novembre 1943, il fait partie du Groupe des sous-marins d'Algérie à Oran.
- Du 26 Novembre au 10 Décembre 1943, le "Casabianca" patrouille le long des côtes de Provence.
- Le 05 Décembre 1943, il ne peut embarquer Monique Giraud au large de Ramatuelle à cause de la présence d'une patrouille allemande.
- Le 20 Décembre 1943, appareillage pour le secteur SU à côté de Toulon. Le 22 Décembre 1943, il envoie par le fond l'UJ 6076. Le 28 Décembre 1943, c'est le Ghisone qui est torpillé et endommagé en zone ST. Le "Casabianca" est fortement grenadé par l'escorte italienne.
- Le "Casabianca" rallie son port d'attache où il reste pendant quelques semaines en réparations.
- Début Avril 1944, il est de nouveau disponible et reprend ses activités.
- Du 11 au 13 Avril 1944, il se trouve à Maddalena.
- Du 15 au 17 Avril 1944, il patrouille sur les côtes de Provence.
- Du 20 au 24 Mai 1944, il débarque du personnel sur les côtes espagnoles.
- Du 06 au 17 Juin 1944, il patrouille sur les côtes de Provence.
- Dans la nuit du 08 au 09 Juin 1944, il engage au canon l'UJ6079 et l'achève avec trois torpilles.
- Le 20 Juin 1944, il rentre à Alger.
- Le 19 Juillet, il est à Casablanca.
- Le 02 Août 1944, il part aux U.S.A. pour modernisation.
- Le 30 Mars 1945, départ de Philadelphie pour Toulon.
- En Août 1945, il participe à une croisière d'étude avec l"Orphée", la corvette "Commandant d'Estienne d'Orves" et le "Président Tissier". Ils font escale à Oran, Alger, Propriano et retour à Toulon.
- Il est affecté ensuite à l'école d'écoute.
- Fin 1945, il est désigné pour effectuer des essais de l'autogire Focke-Achgelis. Cinq ou six essais sont réalisés.
- D'avril à Septembre 1946, il est avec le "Centaure" pour une croisière d'entraînement. Ils font escale à Casablanca, Conakry, Port-Étienne et Safi.
- Le 07 Janvier 1947, il rejoint Brest, toujours avec le "Centaure", pour un grand carénage, qui n'est pas fait à cause de sa grande vétusté.
- Le 01 Décembre 1947, il est mis en réserve spéciale.
- Désarmé et condamné le 12 Février 1952.
- En Février 1956, il est vendu aux ferrailleurs.

Bâtiments attaqués

DATE
BÂTIMENT
TYPE
COORDONNEES
NOTES
11 Mars 1943 à 11h29
(C.C. Jean L'HERMINIER)
Principessa Mafalda
Cargo à vapeur italien
Près de Bastia
Tir de quatre torpilles
- Raté -
12 Juin 1943 à 13h45
(C.C. Jean L'HERMINIER)
Capitano Sauro
Cargo à vapeur italien
de 194 tonnes
Près de l'île de Capraia
- 42°40'N 09°40'E -
Tir de quatre torpilles
Attaques infructueuses en raison de torpilles défectueux
16 Juin 1943 à 20h21
(C.C. Jean L'HERMINIER)
Champagne
Pétrolier à vapeur français
de 9946 tonnes
Près de Bastia
Tir de deux torpilles
- Raté -
19 Juin 1943 à 17h15
(C.C. Jean L'HERMINIER)
Champagne
Pétrolier à vapeur français
de 9946 tonnes
Près de Bastia
- 43°05'N 09°41'E -
Tir de trois torpilles
- Raté -
06 Juillet 1943 à 10h10
(C.C. Jean L'HERMINIER)
Champagne
Pétrolier à vapeur français
de 9946 tonnes
Près de Giraglia
- 43°06'N 09°33'E -
Tir de trois torpilles
- Raté -
10 Juillet 1943
(C.C. Jean L'HERMINIER)
?
? de 12000 tonnes
Près de la Corse
Tir d'une torpille
22 Décembre 1943 à 15h30
(L.V. Henri BELLET)
UJ6076
Bâtiment auxiliaire anti-sous-marins allemand
de 916 tonnes (ex-français "Le Volontaire")
2 nautiques au Sud du Cap Sicié
- ≈ 43°00'N 05°51'E -
Tir de quatre torpilles
Deux torpilles au but
- Coulé -
28 Décembre 1943 à 09h02
(L.V. Henri BELLET)
Chisone (Ghisone selon une autre source)
ex-câblier italien
de 6168 tonnes
- 43°12'N 06°42'E -
Tir de quatre torpilles
Une torpille au but
- Endommagé -
24 Avril 1944 à 21h27
(L.V. Henri BELLET)
?
Côtre italien
Près d'Impéria (Italie)
Artillerie
- Raté-
09 Juin 1944 à 01h58
(L.V. Henri BELLET)
UJ6079
Bâtiment auxiliaire anti-sous-marins allemand
de ≈ 740 tonnes
Est de l'île du Levant
- ≈ 43°03'N 06°27'E -
Artillerie + tir de trois torpilles
- Coulé -


Opérations «Tube»

DATE
Lieu
Agents débarqués
Agents embarqués
Notes
Nuit du 13 au 14 Décembre 1942
Baie Chioni (Corse)
7
-
Selon une autre source seuls 4 agents sont débarqués, dont le chef de bataillon Desaulle et l'adjudant-chef Griffi. Lors du retour le canot coule et ces trois occupants (E.V. Lasserre et deux membres de l'équipage) restent à terre et seront récupérés plus tard.
Nuit du 04 au 05 Février 1943
Cap Camarat
3
-
Débarquement du Capitaine Caillot (officier radio), du Lieutenant Guillaume (contre-espionnage) et de Mr Brown (du consulat américain à Alger).
Nuit du 05 au 06 Février 1942
Baie Arone (Corse)
4
-
Débarquement de deux agents et deux hommes d'équipage restent à terre.
Nuit du 06 au 07 Février 1942
Baie Arone (Corse)
-
-
Débarquement d'un stock important d'armes et de munitions.
Nuit du 06 au 07 Mars 1943
Cap Taillat, près de StTropez
-
Impossible
Débarquement de trois agents impossible à cause de l'état de la mer.
10 Mars 1943
Canelle (Bastia)
2
5
Débarquement de deux agents et récupération de deux autres agents débarqués lors de la première mission ainsi que cinq membres de l'équipage dont le L.V. Lasserre.
Nuit du 13 au 14 Mars 1943
Cap Taillat
-
Impossible
Échoue en raison du mauvais temps.
23 Mai 1943
Barcelone
4
-
N'est pas signalé dans certains ouvrages.
Nuit du 01 au 02 Juillet 1943
Curza, golfe de StFlorent (Corse)
3
-
Débarquement du Commandant Colonna d'Istria et de deux agents, puis mise à terre en deux nuits de 13 tonnes d'armes.
Nuit du 30 au 31 Juillet 1943
Curza, golfe de Porto (Corse)
-
-
Une fusillade éclate obligeant les canots à regagner le bord. Deux nuits suivantes sur la plage de Saleccia sera débarqué 20 tonnes d'armes (Record absolu !!!).
Nuit du 05 au 06 Septembre 1943
Cap Feno
2
1
Récupération de Mr Giovani alias Mr Luc (Second de l'organisation de la résistance Corse). Deux agents sont débarqués dont un radio ainsi que 5 tonnes d'armes anti-chars.
13 Septembre 1943 à 01h27
Ajaccio
109
-
Débarquement du 1er B.D.C. (Bataillon De Choc) avec tout son équipement.
Du 20 au 24 Mai 1944
Barcelone
7
2
Débarquement et embarquement de personnel.



© Musée de la Marine




Ouvrages sur le "Casabianca" :
"Le Casabianca avant L'Herminier" de l'Amiral Lacaze aux éditions France-Empire.
"Casabianca" du Commandant l'Herminier aux éditions Bibliothèque Verte. (Il existe de nombreuses éditions de cet ouvrage).

Un film a été également tourné :
"Casabianca" tourné à bord du "Glorieux" en 1949 avec Jean Villar qui interprète le rôle de L'Herminier.

Sources : "Du Nautilus (1800) au Redoutable" d'Henri Le Masson aux éditions Presse de la Cité, "Les Sous-Marins Français 1918-1945" de Claude Huan chez Marines éditions, "Les Sous-Marins de 1500 tonnes" de Claude Picard chez Marines éditions, "L'Aventure héroïque des sous-marins français 1939-1945" de Jean-Jacques Antier chez EDITIONS MARITIMES & D'OUTRE-MER et les revues annuelles de l'A.G.A.S.M. (1988, 1989 et 1991).
gauche

Homepage