U-664



 Type 
VII-C
Chantiers de construction
Howaldtswerke à Hambourg
Mise sur cale le 11 Juillet 1941
Lancé le 28 Avril 1942
Mise en service le 17 Juin 1942
Affecté à
8.U-Flottille, à Dantzig de Juin 1942 à Octobre 1942 (Ausbildungsboot)
9.U-Flottille, à Brest de Novembre 1942 au 09 Août 1943 (Frontboot)
Commandant
O.L. Adolf GRAEF de Juin 1942 au 09 Août 1943
Nombre de patrouilles
- 5 -
Du 20 Octobre 1942 au 10 Novembre 1942, départ de Kiel pour l'Atlantique. Lors de cette patrouille, le 01 Novembre 1942 l'U-664 est aperçu par un "Catalina" du VP-84 de l'U.S.N. (Lt R.C. MILLARD) qui l'attaque au Nord des îles britanniques. Il est endommagé et se dirige vers sa nouvelle base. Arrivée à Brest. (1)
Du 05 Décembre 1942 au 13 Janvier 1943, départ de Brest pour l'Atlantique Nord. L'U-664 rejoint le groupe "Raufbold" formé à partir du 15 Décembre 1942 à l'Ouest de l'Irlande. Ce jour même le convoi ON 153 est signalé par l'U-609 (K.L. Klaus RUDLOFF), convoi qui passe au centre de la ligne de patrouille du groupe. Quelques attaques sont lancées entre le 15 et le 16 Décembre 1942. Le 16 Décembre 1942, l'U-664 envoie par le fond un bâtiment belge au Nord des Açores. Après quatre jours de mauvais temps, la poursuite du convoi ON 153 se termine le 21 Décembre 1942 avec deux bâtiments et un destroyers coulés et un autre navire endommagé. Le groupe "Raufbold" est dissous. L'U-203 (K.L. Hermann KOTTMANN), l'U-356 (L.z.S. Günther RUPPELT) et l'U-664 rejoignent le groupe "Spitz" formé à partir du 23 Décembre 1942 à l'Ouest de l'Irlande. Trois jours plus tard la ligne de patrouille, formée par ce groupe, commence un mouvement vers le Sud-Ouest. L'U-664 positionné dans le Sud de la ligne signale le convoi ONS 154. Le groupe "Spitz" et le groupe "Ungestüm" sont déployés contre le convoi. Le contact est pris le 27 Décembre 1942 et en dépit de mauvaises conditions météo, quatre navires sont envoyés par le fond et un autre est endommagé. Tôt le lendemain, quelques bâtiment du convoi passent l'écran des U-Boote mais durant la nuit suivante neuf autres bâtiments sont coulés, aucun par l'U-664. Ce dernier et quatre autres U-Boote sont toujours en contact avec l'ONS 154 lorsque l'opération contre le convoi se termine, le 31 Décembre 1942 au Nord-Ouest des Açores. L'U-664 est ravitaillé par l'U-463 (K.K. Leo WOLFBAUER) début Janvier 1943 sur le chemin du retour vers la France. Arrivée à La Pallice.
Du 14 Février 1943 au 28 Mars 1943, départ de La Pallice pour l'Atlantique Nord. Le 21 Février 1943, l'U-664 signale le convoi ONS 167 à l'Ouest-Sud-Ouest de l'Irlande. Il forme avec cinq autres U-Boote le groupe "Sturmbock" pour opérer contre ce convoi. Dans la soirée du 21 Février 1943, l'U-664 envoie par le fond deux bâtiments (un américain et un panaméen). Le lendemain, l'U-664 approche de nouveau le convoi avec l'U-758 (K.L. Helmut MANSECK), mais les deux U-Boote sont refoulés. Les autres U-Boote du groupe sont partis trop loin pour attaquer le convoi. À partir du 24 Février 1943, six U-Boote du groupe "Sturmbock" forment une nouvelle ligne de patrouille. Ils constituent le groupe "Wildfang" à l'Est de Terre-Neuve et se positionnent sur le chemin du convoi ONS 167. Le convoi n'est pas découvert et l'opération se termine le 25 Février 1943 à cause d'une mauvaise visibilité. Début Mars l'U-84 (K.L. Horst UPHOFF), l'U-664 et l'U-758 rejoignent le groupe "Burggraf" avec lequel ils forment le groupe "Raubgraf" au Nord-Est de Terre-Neuve. Le groupe fait mouvement vers le Nord jusqu'au 10 Mars 1943 et ensuite vers le Nord-Ouest pendant deux jours à la recherche du convoi ONS 169. Ce convoi est formé de trente-sept navires marchands escorté par le British Escort-Group B-4 commandé par E.C.L. DAY sur le destroyer H.M.S. "Highlander". Mais le groupe de U-Boote ne le trouve pas. Le 13 Mars 1943, le convoi ON 170 est aperçu brièvement et bien que la visibilité soit mauvaise il est décidé de le poursuivre. Ce convoi est composé de cinquante deux navires marchands, il est escorté par le British Escort Group B-2. Une escorte aérienne importante et un rapport que le convoi SC 122 est en approche entraîne la fin des opérations contre le convoi ON 170. Au cours de la soirée du 15 Mars 1943, un des U-Boote du groupe "Raubgraf" signale un destroyer du convoi. Mais la recherche du convoi reste infructueuse. Le lendemain au matin, le groupe "Raubgraf" a un contact avec un convoi et plus tard le même jour un second convoi est signalé qui fait route parallèlement au premier. Le second est en fait le SC 122 et le premier le HX 229. L'U-664 n'a aucune réussite sur ces deux convois. L'opération prend fin le 20 Mars 1943 à l'Ouest de l'Irlande. C'est le plus gros convoi de la deuxième guerre mondiale avec vingt et un navires envoyés par le fond et un seul U-Boote coulé (l'U-384 commandé par l'O.L. Hans-Achim von ROSENBERG-GRUSZCYNSKI). Après cette action, l'U-664 est ravitaillé par l'U-463 (K.K. Leo WOLFBAUER) dans le centre Atlantique. Arrivée à Lorient.
Du 29 Avril 1943 au 09 Juin 1943, départ de Lorient pour l'Atlantique Nord. L'U-664 rejoint le groupe "Lech" au Sud-Est du Cap Farewell. À la mi-Mai 1943, le groupe "Lech" se combine avec d'autres petits groupes de U-Boote pour former les groupes "Donau 1" et "Donau 2". Durant la nuit du 18 au 19 Mai 1943, le convoi SC 130 est localisé au Sud-Est du Groenland par l'U-304 (O.L. Heinz KOCH). Ce convoi est composé de trente neuf navires marchands, il est accompagné par l'Escort Group B-7 commandé par Peter GRETTON (neuf navires de guerre). Les deux groupes reçoivent l'ordre de le poursuivre. Le convoi possède une couverture aérienne continue et les attaques des avions empêchent les U-Boote de s'approcher du convoi. L'opération est abandonnée le 20 Mai 1943 avec aucun navires coulés et trois U-Boote envoyés par le fond (l'U-258: K.L. Wilhelm von MASSENHAUSEN, l'U-381 : K.L. Graf Wilhelm-Heinrich von PÜCKLER und LIMPURG et l'U-954 : K.L. Odo LOEWE). L'U-954 avait à son bord le second fils de l'Amiral DÖNITZ, Peter DÖNITZ. Le convoi SC 130 arrive en Grande-Bretagne le 25 Mai 1943. C'est certainement le dernier convoi à être gravement menacé par les U-Boote dans la Bataille de l'Atlantique. Les groupes "Donau" font route ensuite vers le Sud pour intercepter le convoi Halifax 239 (HX 239). Le convoi est signalé par l'U-413 (K.L. Gustav POEL) et l'U-664, le 23 Mai 1944, mais aucune attaque n'est lancée contre lui. Le lendemain DÖNITZ suspend toutes opérations contre les convois dans l'Atlantique Nord jusqu'à ce que le BdU évalue la situation. Les groupes "Donau" et "Mosel" qui sont arrivés à la limite de leur carburant reçoivent l'ordre d'émettre de faux messages pour tromper les alliés. Ils couvrent un vaste domaine, l'envoi de nombreux signaux radio donnent l'impression de la présence d'un grand nombre de U-Boote sur les routes des convois. L'U-664 arrive à Brest.
Du 21 Juillet 1943 au 09 Août 1943, départ de Brest pour le centre Atlantique. Le 08 Août 1943, l'U-262 (K.L. Heinz FRANKE) et l'U-664 sont repérés en surface, à l'Ouest des Açores, par des appareils du VC-1 embarqués sur le porte-avions d'escorte "U.S.S. "Card", un "Avenger" (Lt A.H. SALLENGER) et un "Wildcat" (Ens John F. SPRAGUE). SALLENGER mitraille l'U-Boot le plus proche et SALLENGER le suit. L"Avenger" est fortement endommagé par la flak et son radio est tué. SALLENGER réussit à laisser tomber ses bombes de profondeur à proximité de l'U-Boot avant d'effectuer un amerrissage forcé. Le pilote et son mitrailleur monte à bord de leur canot de sauvetage. Pendant ce temps, le "Wildcat" tente un autre mitraillage, mais ce fait abattre. Le pilote disparait. SALLENGER et son équipier sont recueillis plus tard par le destroyer U.S.S. "Barry". Le même jour, au crépuscule, l'U-664 aperçoit un pétrolier. Il lui lance trois torpilles. En fait ce n'est pas un pétrolier mais l'U.S.S. "Card". Les trois torpilles se perdent. Le lendemain, le 09 Août 1943 à 12h16, l'U-664 est repéré en surface entrain de recharger ses batteries par un "Avenger" (Lt G.G. HOGAN), à 65 nautiques du "Card". HOGAN vole en compagnie d'un "Wildcat" (Lt N.D. HODSON). HOGAN lâche instantanément une bombe de 500 livres près de la proue de l'U-664. Des fragments touchent un homme sur le pont de l'U-Boot. Le "Wildcat" mitraille le sous-marin qui essaye de plonger. Le second "Avenger" lance deux charges de profondeur qui explosent sous l'U-Boot, le ramenant en surface. Le "Wildcat" mitraille toute la longueur de l'U-Boot et quelques hommes abandonnent le sous-marin. L'U-Boot essaye de nouveau de plonger. HOGAN lance sa seconde bombe, mais l'U-664 continue à descendre. Cependant à cause de nombreuses avaries, l'U-664 refait surface. En dépit des survivants se trouvant à la mer, de nouveaux appareils provenant du "Card" lancent des bombes et mitraillent la zone. Le commandant de l'U-664 donne l'ordre d'évacuer le bord et lorsque le dernier des hommes d'équipage a quitté le bord, l'U-Boot coule verticalement. Un appareil de l'U.S.S. "Card" lance des gilets de sauvetage et des canots de sauvetage aux hommes qui se trouvent à la mer. Le destroyer U.S.S. "Borie" arrive sur zone sept heures après. Il recueille le Commandant et quarante trois hommes de l'U-664, lorsque l'U-262 (K.L. Heinz FRANKE)arrive sur les lieux et tire cinq torpilles qui le manquent. Les opérations de secours sont interrompues et le "Borie" transfère les survivants de l'U-Boot sur l'U.S.S. "Card".
Navire(s) coulé(s)
- 3 -
16 Décembe 1942 à 20h13 : S.S. "Emile Francqui (cargo à vapeur de 5859 tonnes du convoi ON 153), carreau BD 3338, torpille - 50°58'N 24°42'O -
21 Février 1943 à 21h35 : S.S. "Rosario" (cargo à vapeur de 4659 tonnes du convoi ONS 167), carreau BE 1171, torpille - 50°30'N 24°38'O -
21 Février 1943 à 23h15 : S.S. "H.H. Rogers" (pétrolier à moteur de 8807 tonnes du convoi ONS 167), carreau BE 1171, torpille - 50°30'N 24°38'O -
Date de perdition
09 Août 1943
Causes
Charges de profondeur de l"Avenger" (Lt A.H. SALLENGER) (Lt J.C. FORNEY selon une autre source), de l"Avenger" (G.G. HOGAN), le "Wildcat" N.D. HODSON) du VC-1 embarqué sur le CVE U.S.S. "Card" (Capt A.J. ISBELL)
Atlantique Nord à l'Ouest des Açores
- 40°12'N 37°29'O -
Victimes
8 victimes et 43 survivants plus le Commandant (7 victimes et 44 survivants selon une autre source)
Notes
1) Selon une autre source le "Catalina" est piloté par R.C. CHILD qui l'attaque à l'aide de charges de profondeur. Quatre explosent à proximité de l'U-664 et lui causent de graves dommages.
Carte de la Kriegsmarine

Insigne de l'U-664 Insigne de l'U-664

Position du naufrage de l'U-664



U-Boote

Homepage