H.M.S. "Royal Oak"


Impérial War Museum
Le H.M.S. "Royal Oak" en 1938 ou 1939 (© IWM)


Insigne du Royal Oak

Type
Cuirassé de Classe "Revenge"
Chantiers de construction
Devonport Dockyard
Caractéristiques techniques
Longueur hors tout : 189,13 mètres
Largeur hors tout : 31,11 mètres
Tirant d'eau en 1919 : 9,25 mètres
Tirant d'eau en fin de carrière : 10,20 mètres
Déplacement maxi en 1919 : 31630 tonnes standard
Déplacement maxi en fin de carrière : 32136 tonnes
Propulsion
18 chaudières à haute pression et larges tubes de chauffe
4 turbines Parsons à prise directe
4 lignes d'arbre
Puissance
40000 cv
Vitesse maxi
24 nœuds
Autonomie
≈ 7000 nautiques à 10 nœuds
Combustible
3400 tonnes
Armement en 1919
Principal : 8 canons de 381 mm Mk I BL en 4 tourelles doubles Mk I (800 coups)
Secondaire : 12 canons de 152 mm Mk XII BL sur affûts simples P IX (1560 coups + 100 éclairants)
Antiaérien : 2 canons de 76,2 mm QF 20 cwt + 5 canons de 40 mm QF Mk II « Pom-pom »
Torpilles : 4 tubes lance-torpilles submergés de Ø 530 mm + 20 torpilles
Blindage
Ceinture inférieure : 330 mm (101 mm à l'avant, 152 mm sur l'arrière)
Ceinture supérieure : 152 mm
Cloisons blindées transversales avant et arrière : de 101 à 152 mm
Cloison pare-torpilles : 25,4 à 38 mm
Pont supérieur avant : de 2,54 à 152 mm
Pont supérieur arrière : de 31,7 à 38 mm
Pont principal : de 25,4 à 50 mm
Entrepont : de 25,4 à 101 mm
Pont inférieur : de 25,4 à 63,5 mm
Tourelles pièces de 381 mm : 330 mm de front, 279 mm de côté, 114 mm pour le toit et de 101 à 254 mm pour les barbettes
Casemates pièce de 152 mm : de 101 à 152 mm
Tour de combat : 279 mm
Équipage
920 à 1200 hommes suivant l'époque
Commandant
Capt W. T. Makeig-Jones RN
Victimes/Survivants
518/698

- Il est construit au Devonport Royal Dockyard (Plymouth). Il est mis sur cale le 15 Janvier 1914, lancé le 17 Novembre 1914 et armé le 01 Mai 1916. C'est un cuirassé de Classe "Revenge". Ces bâtiments sont les derniers à se servir du charbon comme combustible. Le "Royal-Oak" est le quatrième de la série.
- Il intègre la Third Division of the Fourth Battle Squadron de la Gran Fleet et engage la flotte allemande de haute mer à la Bataille du Jutland. Il est alors sous le commandement du Captain Crawford Maclachlan.
- Le "Royal Oak" quitte Scapa Flow le 30 Mai 1916 en compagnie des cuirassés H.M.S. "Superb", H.M.S. "Canada" et H.M.S. "Iron Duke" (navire amiral de l'Amiral Jellicoe). Le lendemain la bataille est indécise, il tire trente-huit obus de 15 pouces et quatre-vingt-quatre de 6 pouces. Il revendique trois coups au but sur le cuirassé SMS (Seiner Majestät Schiff : navire de sa majesté) "Derflinger", mettant une de ses tourelles hors combat et frappe également le SMS "Wiesbaden".
- Après la Bataille de Jutland, le "Royal Oak" est affecté au First Battle Squadron.
- Le 05 Novembre 1919, dernière de la Première Guerre Mondiale, il est ancré au large Burntisland dans le Firth of Forth en compagnie du transport d'hydravions H.M.S. "Campania" et du croiseur léger H.M.S. "Glorious". Une bourrasque de Force 10 fait riper l'ancre du "Campania" qui entre en collision avec le "Royal Oak" puis avec le "Glorious".
- À la fin de la guerre, il escorte du Firth of Forth jusqu'à Scapa Flow plusieurs navires de la flotte de haute mer allemande pour y être internés.

- En temps de paix, il sert dans l'Atlantique et dans la flotte méditerranéenne et est plusieurs fois attaqué accidentellement. Par exemple en Février 1937, il est raté de près par un raid aérien républicain au large de Gibraltar. À la fin du même mois, au large de Valence (Espagne), il atteint par un tir antiaérien des républicains lors de l'attaque de la ville. Il y a cinq blessés à déplorer dont le commandant.
- La modernisation du "Royal Oak" se poursuit pendant toute sa carrière (25 ans). Malgré tout au début de la Deuxième Guerre Mondiale, il ne peut être mis en première ligne à cause de son manque de vitesse.
- En 1938, il est affecté de nouveau à la Home Fleet et devient le navire-amiral (flagship) du Second Battle Squadron basé à Portsmouth.
- En Juin 1939 il entreprend une croisière de formation de courte durée dans la Manche et en prépare une autre qui doit de dérouler en Méditerranée qui doit durer trente mois. À cet effet son équipage reçoit des uniformes tropicaux.
- Lorsqu'il semble que des hostilités vont débuter, le H.M.S. "Royal Oak" rejoint Scapa Flow et il y est à l'ancre lorsque la guerre est déclarée le 03 Septembre 1939.
- En Octobre 1939, il se joint à la recherche du cuirassé allemand "Gneisenau" qui a reçu l'ordre de faire diversion en Mer du Nord pour faciliter le passage des croiseurs lourds "Deutschland" et "Admiral Graf Spee". La recherche reste infructueuse notamment pour lui dont la vitesse max ne dépasse pas 20 nœuds qui l'empêche de rattraper le reste de la flotte.
- Le 12 Octobre 1939, il rejoint Scapa Flow en mauvais état après avoir subi des tempêtes dans l'Atlantique Nord. De nombreux radeaux 'Carley' ont été fracassés et plusieurs petits canons ont été endommagés.
- Des survols de Scapa Flow par des avions de reconnaissance allemand annoncent des bombardements imminents, l'Amiral de la Home Fleet (Charles FORBES) ordonne à la plupart de la flotte de se disperser vers des ports plus sûrs. Le "Royal Oak" reste à Scapa Flow pour participer à sa défense anti-aérienne. En effet la base ne possède que très peu de canons A.A.
- Arrière-plan de l'attaque de l'U-47.
- Le 14 Octobre 1939, il est coulé pendant le raid de Günther Prien commandant l'U-47, à Scapa Flow.
- Extrait du KTB de l'U-47.

- Le H.M.S. "Royal-Oak" repose à la position : 58°55'51"N 2°59'00"O.
Sur 1234 hommes de son équipage, 833 (836 selon une autre source) ont été tués cette nuit-là ou sont décédés plus tard de la suite de leurs blessures.




gauche milieu

Homepage