U-608

'Doris'


 Type 
VII C
Chantiers de construction
Blohm & Voss à Hambourg
Mise sur cale le 27 Mars 1941
Lancé le 11 Décembre 1941
Mise en service le 05 Février 1942
Affecté à
5.U-Flottille, à Kiel de Février 1942 à Août 1942 (Ausbildungsboot)
6.U-Flottille, à Saint-Nazaire de Septembre 1942 au 10 Août 1944 (Frontboot)
Commandant
K.L. Rolf STRUCKMEIER du 05 Février 1942 au 03 Janvier 1944
O.L. Wolfgang REISENER du 04 Janvier 1944 au 10 Août 1944
Nombre de patrouilles
- 8 -
Du 20 Août 1942 au 24 Septembre 1942, départ de Kiel pour l'Atlantique Nord. L'U-608 fait partie du groupe "Stier" formé le 31 Août 1942 à l'Ouest de l'Irlande. Le lendemain et le surlendemain, le groupe est impliqué dans l'opération manquée contre un convoi ON. Le 04 Septembre 1942, le groupe se combine avec le groupe "Vörwarts" pour former une grande ligne de patrouille à l'Ouest de l'Irlande, en attente de passages de convois. Dans la soirée du 09 Septembre 1942, l'U-584 (K.L. Joachim DEECKE) signale le convoi ON 127 au centre de l'Atlantique Nord qui passe au travers de la ligne de patrouille. Ce convoi est composé de trente six bâtiments marchands escorté par quinze navires de guerre. Il est parti le 04 Septembre 1942 de Liverpool pour New York City. Le contact est perdu pendant la nuit, puis repris le 10 Septembre 1942. Le lendemain matin, l'U-608 frappe probablement un pétrolier norvégien (Voir Note N°1). Dans les premières heures du 12 Septembre 1942, l'U-608 torpille trois bâtiments du convoi (deux britanniques et un norvégien). L'opération contre le convoi prend fin le 14 Septembre 1942 à cause d'une mauvaise visibilité et à cause de l'arrivée d'appareils basés à Terre-Neuve à partir du 13 Septembre 1942. Sept bâtiments sont envoyés par le fond et c'est l'une des rares fois dans la guerre que tous les U-Boote participant ont tiré au moins une torpille chacun. L'U-608 retourne en France. Arrivée à Saint-Nazaire.
Du 20 Octobre 1942 au 09 Décembre 1942, départ de Saint-Nazaire pour l'Atlantique Ouest. Durant la nuit du 10 au 11 Novembre 1942, l'U-608 mouille 10 mines TMA devant New York. Il n'y a pas de naufrages ou de dommages attribués à des navires à cause de ces mines. Peu après minuit le 15 Novembre 1942, l'U-608 torpille et coule un britannique près de New York. Après avoir quitté les eaux U.S., l'U-608 patrouille devant la Nouvelle-Écosse et Terre-Neuve, mais n'a aucun succès. Sur la route du retour l'U-608 est ravitaillé par l'U-460 (K.L. Ebe SCHNOOR) début Novembre 1942 au Nord-Ouest des Açores pour retour vers sa base. Arrivée à Saint-Nazaire.
Du 20 Janvier 1943 au 29 Mars 1943, départ de Saint-Nazaire pour l'Atlantique Nord. En transit, l'U-608 est dirigé vers le groupe "Pfeil" qui est entrain d'attaquer le convoi SC 118. Ce convoi est composé de soixante bâtiments marchand escorté par vingt-six navires de guerre. Il est parti le 24 Janvier 1943 de New York City pour Liverpool. Le convoi a été signalé, le 04 Février 1943, dans le centre de la ligne de patrouille du groupe "Pfeil" à l'Est de Terre-Neuve. Durant la nuit du 04 au 05 Février 1943, l'U-608 est obligé de plonger deux fois devant l'escorte du convoi. Les U-Boote persistent dans leurs attaques. Dans les premières heures du 08 Février 1943, l'U-608 envoie par le fond un britannique, endommagé la veille par l'U-402 (K.K. Freiherr Siegfried von FORSTNER). L'équipage du bâtiment britannique est recueilli par une corvette du convoi. Après la fin de l'opération contre le convoi SC 118, l'U-608 est ravitaillé par l'U-460 (K.L. Ebe SCHNOOR) dans le centre de l'Atlantique Nord. Il rejoint ensuite le groupe "Neptun" à l'Est du Cap Farewell, pour opérer contre le convoi HX 226. Le convoi n'est pas trouvé, il a été dérouté pour passer dans le Nord de la ligne de patrouille du groupe "Neptun". Le 20 Février 1943, le groupe fait mouvement vers le Sud-Ouest. Il est évité par le convoi SC 120 qui a été dérouté, mais l'U-759 (K.L. Rudolph FRIEDRICH), qui se trouve dans le Nord de la ligne de patrouille, signale le convoi HX 227 le 27 Février 1943 au matin et les U-Boote du groupe "Neptun" le poursuivent. L'U-405 coule un bâtiment et en endommage probablement un autre, mais la météo devient mauvaise ce qui empêche les attaques des U-Boote. Tout en recherchant le convoi le 01 Mars 1943, l'U-608 signale l'approche du convoi ON 168. Le contact est perdu lorsque l'U-608 est attaqué. L'opération prend fin le 03 Mars 1943 lorsque le convoi n'est pas trouvé. Quelques jours plus tard, l'U-608 est ravitaillé par l'U-119 (K.L. Alois ZECH) au Nord des Açores et il rejoint ensuite le groupe "Neuland" qui se dirige vers l'Ouest à la recherche du convoi HX 228, qui vient de passer au Sud de la ligne de patrouille du groupe, le 10 Mars 1943. Les attaques contre le convoi commencent dès le soir et durant les trois jours de l'opération quatre bâtiments sont envoyés par le fond ainsi qu'un destroyer, aucun par l'U-608. À partir du 15 Mars 1943, les U-Boote du groupe "Neuland" ayant assez de carburant forment le groupe "Dränger" dans le centre de l'Atlantique Nord, pour opérer contre le convoi HX 229. Le groupe prend part à la plus grande action contre les convois de la deuxième guerre mondiale, à la fois contre le convoi HX 229 et le convoi SC 122 entre le 16 et le 19 Mars 1943. Durant ces trois jours vingt et un bâtiments sont coulés, l'U-608 ne signale aucun succès. Le 19 Mars 1943 au matin, l'U-608 lance une attaque, qui rate, contre le destroyer H.M.S. "Highlander". Durant l'opération, l'U-608 est deux fois attaqué par des avions qui lui lancent des charges de profondeur. Le 17 Mars 1943, il est fortement secoué par une attaque d'un "Sunderland" du Sqn 86 et deux jours plus tard il s'échappe sans dommage d'une autre attaque lancé par un autre "Sunderland" du Sqn 228. Retour vers la France. Arrivée à Bordeaux.
Du 08 Mai 1943 au 18 Juillet 1943, départ de Saint-Nazaire pour l'Atlantique Nord. Avec l'échec des opérations contre les convois dans l'Atlantique Nord, le 24 Mai 1943 le B.d.U. décide de porter ses efforts sur l'interception des convois naviguant entre les U.S.A. et la Méditerranée. En conséquence, les U-Boote ayant assez de carburant, y compris l'U-608, reçoivent l'ordre de rejoindre une zone située à l'Ouest des Açores, en attente du passage des convois UGS 9 et GUS 7A. Ces U-Boote forment le groupe "Trutz" et déploient une ligne de patrouille durant la nuit du 30 au 31 Mai 1943, sur le 40° méridien à l'Ouest-Sud-Ouest des Açores. Le 04 Juin 1943, les trois U-Boote les plus au Sud de la ligne de patrouille sont attaqués par des appareils d'un porte-avions d'escorte qui fait partie de la protection des convois. Les U-Boote se positionnent pour empêcher le passage des bâtiments dans les 'trous' de la ligne de patrouille, mais rien n'est aperçu dans la soirée du 05 Juin 1943, le convoi a dû passer soit dans le Nord soit dans le Sud de la ligne de patrouille. Le groupe est dissous et les U-Boote font mouvement vers le Nord pour se faire ravitailler par l'U-488 (O.L. Erwin BARTKE). Le 08 Juin 1943, le convoi UGS est signalé par un U-Boot à 100 nautiques dans le Sud de la zone de patrouille où se trouvait le groupe "Trutz" trois jours plus tôt. Le ravitaillement des U-Boote a été trop prématuré. À partir du 16 Juin 1943, le groupe forme trois lignes de patrouille parallèles ("Trutz 1", "Truzt 2" et "Trutz 3"), à 1000 nautiques dans l'Ouest des Bermudes. Les trois groupes attendent jusqu'au 22 Juin 1943 et lorsqu'ils n'ont vu aucun bâtiment, les lignes de patrouille commencent un mouvement vers l'Est jusqu'au 27 Juin 1943, lorsqu'elles s'arrêtent elles se trouvent à 200 nautiques dans le Sud-Ouest des Açores. Deux jours plus tard, il est constaté que les convois insaisissables ont contourné les lignes. Le 02 Juillet 1943, les U-Boote sont reformés en trois nouveaux groupes "Geier 1", "Geier 2" et "Geier 3". Ils font mouvement vers l'Est pour les côtes du Portugal, espacés à un jour d'intervalle. À 500 nautiques des côtes des attaques aériennes débutent et elles étaient telles que les Commandants des U-Boote sont autorisés à retourner à la base s'ils le souhaitent. Le 05 Juillet 1943, l'U-608 est attaqué par un appareil non identifié. STRUCKMEIER rapporte au B.d.U. "Qu'il a plongé pour éviter des dégâts ou des victimes". Le 14 Juillet 1943, il aperçoit un sous-marin ennemi, mais aucune attaque n'est lancée. Arrivée à Saint-Nazaire.
Du 23 Septembre 1943 au 25 Septembre 1943, départ de Saint-Nazaire, arrivée à Saint-Nazaire.
Du 02 Octobre 1943 au 28 Novembre 1943, départ de Saint-Nazaire pour l'Atlantique Nord. L'U-608 rejoint le groupe "Schlieffen" au Sud-Ouest de l'Islande. Le 15 Octobre 1943, un convoi présumé être le convoi ONS 20 mais en fait l'ON 206 est repéré par l'U-844 (O.L Günther MÖLLER). Il reçoit de garder le contact jusqu'à ce que les autres U-Boote du groupe arrivent sur zone. L'U-844 est localisé par l'escorte et doit plonger. Il est envoyé par le fond quelques jours plus tard (le 16 Octobre 1943). Il devient très difficile de rechercher des convois dans cette région à cause de la présence des appareils basés en Islande. Ils obligent les U-Boote à rester en plongée. Le 16 Octobre 1943 au matin, l'U-964 (O.L. Emmo HUMMERJOHANN) signale le convoi ONS 20. Dönitz décide contre l'avis de certains de ses officiers supérieurs, que les U-Boote doivent rester en surface et, si nécessaire, se frayer un chemin vers le convoi. Très vite, les rapports disent que des U-Boote sont en difficulté. L'U-964 est envoyé par le fond et plusieurs autres U-Boote sont fortement endommagés, mais les ordres sont maintenus. Dans la soirée du 16 Octobre 1943, le convoi ONS 20 est brièvement signalé et aussi vite perdu. Le groupe "Schlieffen" fait mouvement vers l'Est et le convoi est de nouveau signalé le lendemain matin par l'U-309 (O.L. Hans-Gert MAHRHOLZ). Une attaque est ordonnée, mais le contact est de nouveau perdu et n'est pas retrouvé. Le convoi n'a perdu qu'un bâtiment et un traînard est envoyé par le fond par l'U-426 (O.L. Christian REICH). Le groupe continue sa recherche toute la journée, malgré que beaucoup d'U-Boote soient attaqués par des avions. En début de matinée, l'U-608 est dépassé par le convoi ONS 20 et reçoit des charges de profondeur d'un escorteur de son escorte. L'opération prend fin le 18 Octobre 1943. L'U-608 rejoint alors le groupe "Siegfried", formé le 24 Octobre 1943 à 500 nautiques à l'Est de Terre-Neuve, en attente du passage des convois HX 262 et SC 145. Les U-Boote restent en plongée durant la journée. Le lendemain, on pense que le convoi HX 262 est passé dans le Sud de la ligne de patrouille, alors le groupe se dirige vers le Sud mais n'obtient aucun contact. L'U-608 est attaqué par un avion pendant ce mouvement. Pour couvrir une plus grande zone, le groupe se divise en trois petits groupes : "Siegfried 1", "Siegfried 2" et "Siegfried 3". Les groupes continuent leurs mouvements vers le Sud à la recherche du convoi SC 145, mais il est passé sans être aperçu le 29 Octobre 1943. Ce jour là, l'U-608 et l'U-405 (K.K. Rolf-Heinrich HOPMAN) qui se trouvent très près du convoi, sont attaqués par un "Swordfish" provenant du porte-avions d'escorte H.M.S. "Fencer". Deux jours plus tard les U-Boote se reforment en deux groupes : "Jahn" et "Körner". Le 03 Novembre 1943, ils sont redéployés en cinq petits groupes "Tirpitz 1 à 5" pour rechercher le convoi HX 264. Il a passé les groupes dans la soirée du 06 Novembre 1943 et le lendemain l'opération est abandonnée, car il est impossible de rester en surface pendant la journée à cause de la présence des appareils du "Fencer". L'U-608 est brièvement avec le groupe "Eisenhart" à partir du 12 Novembre 1943 et avant de rejoindre sa base. En route, il reçoit l'ordre de rejoindre le groupe "Schill 2" à l'Ouest de l'Espagne, sur la route du convoi combiné MKS 30/SL 139, pour pouvoir l'intercepter le 19 Novembre 1943. Lorsque les U-Boote se retrouvent en surface dans la soirée du 19 Novembre 1943, ils se trouvent très près du convoi et l'escorte et la couverture aérienne les obligent à plonger pour une longue période. En sachant que la lumière du jour augmenterait l'activité aérienne encore plus, il est décidé que les U-Boote du groupe "Schill 2" devraient plonger à l'aube et ne plus prendre part à l'opération. L'U-608 retourne à sa base. Arrivée à Saint-Nazaire.
Du 29 Janvier 1944 au 03 Avril 1944, départ de Saint-Nazaire pour l'Atlantique. L'U-608 rejoint le groupe "Igel 2", qui à partir du 04 Février 1944 patrouille dans le Sud-Ouest de l'Irlande. Le 06 Février 1944, le convoi est déployé contre le convoi combiné MKS 38/SL 147, signalé au Nord des Açores par un appareil de la 'Luftwaffe', le 06, le 07 et le 08 Février 1944. Quelques U-Boote du groupe le trouvent le 07 Février 1944, mais n'ont aucun succès à cause de sa très forte escorte. À partir du 10 Février 1944, le groupe "Igel 1" et "Igel 2" effectuent un lent ratissage dans l'Ouest de la Manche, qui est contrarié par une forte activité anti-sous-marine alliée, à la fois au Sud-Ouest de l'Irlande et au Nord-Ouest de l'Écosse. Il est prévu d'intercepter un convoi ONS entre le 14 et le 18 Février 1944 avec l'aide d'une reconnaissance aérienne. Le 14 Février 1944, les convois ONS 29, ON 224 et OS 68 sont signalés par une reconnaissance aérienne dans l'Ouest de la Manche et les groupes "Igel 1" et "Igel 2" sont envoyés rapidement vers une zone de rassemblement à 600 nautiques au Sud-Ouest de l'Irlande. À partir du 18 Février 1944, deux lignes parallèles "Hai 1et Hai 2" sont formées sur l'avant des convois, qui on s'aperçoit ont viré vers le Sud le 17 Février 1944 et qui sont passés à l'extrèmité Sud des lignes "Hai 1 et Hai 2". Les U-Boote reçoivent de suite l'ordre de se diriger vers le Sud, en plongée pendant la journée et à grande vitesse en surface la nuit. Au lieu de l'observation des convois à l'aube du 19 Février 1944, les U-Boote ne voient que quelques destroyers. L'opération est annulée et les U-Boote restent en plongée pour éviter les avions du porte-avions d'escorte H.M.S. "Striker". L'U-608 fait mouvement vers l'Ouest avec d'autres U-Boote du groupe "Preussen" qui a été formé à 400 ou 500 nautiques dans le Nord des Açores. Entre le 27 et le 29 Février 1944 le groupe se concentre entre le 22° et le 30° de longitude Ouest, sur le trajet prévu du convoi ON 225, mais le 02 Mars 1945 on apprend que le convoi a changé sa route évitant le groupe "Preussen". Les U-Boote vont ensuite mouvement vers le Nord à partit du 06 Mars 1944 à la recherche de convois et opèrent un par un à l'Ouest des îles britanniques. Le groupe est dissous le 22 Mars 1944 et chaque U-Boot opère séparément. L'U-608 retourne à sa base. Arrivée à Saint-Nazaire.
Du 06 Juin 1944 au 14 Juin 1944, départ de Saint-Nazaire avec le groupe "Lanwirt". L'U-608 est un des dix-neuf U-Boote qui ne sont pas équipés de Schnorchel qui reçoivent l'ordre de former une ligne à la ligne de profondeur de 200 mètres entre Brest et Bordeaux pour garder des U-Boote hors des ports en cas de leur invasion par les forces alliées. Les U-Boote vont ensuite à la ligne 100 mètres de profondeur, où ils se posent sur le fond pendant de longues périodes. La nuit les U-Boote sont harcelés continuellement par des attaques aériennes. Le 12 Juin 1944, lorsque l'invasion des ports ne semble plus être d'actualité, les U-Boote retournent à leur base et sont placées en alerte à 6 heures. Arrivée à Lorient.
Du 22 Juillet 1944 au 23 Juillet 1944, départ de Lorient, arrivée à Lorient.
Du 07 Août 1944 au 10 Août 1944, départ de Lorient pour transit vers La Pallice. Le 10 Août 1944, l'U-608 est attaqué et coulé par des charges de profondeur d'un "Liberator" du Sqn 53 piloté par le W/Cdr R.T.F. GATES, au Sud-Sud-Ouest de Saint-Nazaire. L'appareil est soutenu par le sloop H.M.S. "Wren" (Lt-Cdr S.R.J WOODS) qui recueille tout l'équipage de l'U-608 avec le H.M.S. "Loch Killin". (Selon une autre source le "Wren" prend part au naufrage de l'U-608).
Navire(s) coulé(s)

11 Septembre 1942 à 00h20 : (cargo à vapeur de ≈ 5000 tonnes du convoi ON 127), carreau AK 9885, torpille (1)
12 Septembre 1942 à 03h51 : S.S. "Hektoria" (navire-usine baleinier de 13797 tonnes, traînard du convoi ON 127), carreau BD 2744, torpille coup de grâce - 48°55'N 33°38'O -
12 Septembre 1942 à 04h59 : S.S. "Empire Moonbeam" (cargo à vapeur de 6849 tonnes, traînard du convoi ON 127), carreau BD 2744, torpille coup de grâce - 48°55'N 33°38'O -
12 Septembre 1942 à 05h34 : M.V. "Hindanger" (cargo à moteur de 4884 tonnes traînard, du convoi ON 127), carreau BD 2744, torpille coup de grâce ? (2)
16 Novembre 1942 à 00h14 : S.S. "Irish Pine" (cargo à vapeur de 5621 tonnes), carreau BB 8898, torpille - Près de New York -
08 Février 1943 à 02h37 : M.V. "Daghild" (pétrolier à moteur de 9272 tonnes, traînard du convoi SC 118), carreau AL 5143, torpille coup de grâce -55°25'N 26°12'O - (3)
19 Mars 1943 à 06h06 : H.M.S. "Highlander" (destroyer de 1350 tonnes du convoi HX 229), carreau AL 4746, torpille (4)
Date de perdition
10 Août 1944
Causes
Charges de profondeur du sloop H.M.S. "Wren" (Lt Comdr. S.R.J. WOODS) et du "Liberator" EV877/C (W/C R.T.F. GATES) du Sqn 53 de la RAF
Golfe de Gascogne, Nord-Ouest de La Rochelle
- 46°30'N 03°08'O - (46°30'N 03°28'O selon une autre source)
Victimes
51 survivants (52 survivants selon une autre source), aucune victime
Notes
Le 16 Juillet 1942 en mer Baltique, l'U-608 rencontre et est également éperonné par un sous-marin soviétique.

1) L'U-608 observe un coup au but après 28sec. Cependant, il est probable que ce soit une torpille de l'U-404 (K.L. Otto von BÜLOW) qui a touché le "Marit II". Le "Marit II" endommagé rejoint le convoi le 12 Septembre 1942 et arrive à New York quatre jours plus tard.
2) L'U-608 touche probablement le "Hidanger" qui est coulé plus tard par le H.M.C.S "Amherst".
3) Le "Daghild" transporte à son bord le LCT-2335.
4) L'U-608 tire une salve de trois torpilles et entend deux coups au but (mais sans détonation) après 5min 34sec. Des bruits de naufrage et une forte explosion sont entendus.
Carte de la Kriegsmarine

Insigne de l'U-608

Position du naufrage de l'U-608



U-Boote

Homepage