LE HÉROS



Le Héros

Badge du Sous-Marin Le Héros


Type
1500 tonnes - Sous-Marin à double coque
Dans la série
Type M-5
Q-136 : Redoutable
Q-137 : Vengeur

Type M-6
Q-138 : Pascal, Q-139 : Pasteur, Q-140 : Henri-Poincaré, Q-141 : Poncelet, Q-142 : Archimède, Q-143 : Fresnel
Q-144 : Monge, Q-147 : Achille, Q-148 : Ajax, Q-149 : Actéon, Q-150 : Archéron
Q-151 : Argo, Q-153 : Prométhée, Q-154 : Persée, Q-155 : Protée, Q-156 : Pégase
Q-157 : Phénix, Q-167 : L'Espoir, Q-168 : Le Glorieux, Q-169 : Le Centaure, Q-170 : Le Héros
Q-171 : Le Conquérant, Q-172 : Le Tonnant, Q-178 : Agosta, Q-179 : Béveziers, Q-180 : Ouessant
Q-181 : Sidi-Ferruch, Q-182 : Sfax, Q-183 : Casabianca
Sous-Marin
- Q-170 - Tranche 29
Programme Naval N° 129
Mise en chantier
01 Août 1929
Mise sur cale
11 Août 1930
Lancement
14 Octobre 1932
Armement pour essais
15 Octobre 1933
Essais officiels
08 Janvier 1934
Entrée en armement définitif
10 Juin 1934
Fin armement
25 Juin 1934
Mise en service
12 Septembre 1934
Chantiers de Construction
Arsenal de Brest
Déplacement
1570 tonnes en surface (1560 selon une autre source)
2084 tonnes (2060 selon une autre source)
Longueur
92,30 mètres
Largeur
8,20 mètres
Tirant d'eau
4,70 mètres
Coque épaisse
Entièrement rivée
Épaisseur : 16 mm
Moteurs
2 diesels Schneider 8 cylindres à 2 temps d'un total de 6000 CV
2 moteurs électriques Alsthom d'un total de 2000 CV
2 hélices de Ø 2,60 mètres
Gas-Oil
230 m³
Batteries
320 accumulateurs
Vitesse en surface
17 nœuds
Vitesse en plongée
10,20 nœuds
Armement
9 tubes lance-torpilles de Ø 550mm (4 AV, une tourelle triple orientable à l'ARR du kiosque et une tourelle quadruple à l'extrême ARR composée de deux tubes de Ø 550mm et deux tubes de Ø 400mm)
Deux torpilles de réserve de Ø 550mm
1 canon de 100mm du modèle SM1925 CA juste devant le kiosque. (200 obus de réserve). Cadence de tir : 8 coups/minute
1 affût double de mitrailleuse de 13,2mm modèle SM14 à l'arrière du kiosque
Rayon d'action
14000 nautiques à 7 nœuds en surface
97 nautiques à 5 nœuds en plongée
Immersion
80 mètres
Prise de plongée en 50 secondes
Endurance (jours)
30
Équipage
71 hommes (5 officiers, 14 officiers-mariniers, 52 quartiers-maîtres et matelots)
Commandants
COURSON de 1938 à 1940
LECREUX 1940 à 1941
LEMAIRE 1942


Quelques notes :

- 1939-1940 : Patrouilles en Atlantique, en A.O.F. et Méditerranée.
- 01 Septembre 1939, il fait partie de la 2ème Escadre de la 1ème Flottille, de la 3ème Escadrille (1ère DSM) à Toulon avec Le "Glorieux", Le "Conquérant" et le "Tonnant".
- Il est placé à la fin Décembre 1939, sur ordre de l'Amirauté, en barrage en Atlantique central pour participer à la recherche du ravitailleur allemand "Altmark".
- Du 08 au 29 Mars 1940, il effectue une croisière sur les côtes du Brésil (entre Fernando de Noronha et le Brésil), sans succès.
- Le 25 Juin 1940, il fait toujours partie de la 1ère Division à Toulon.
- Le 01 Juillet 1940, sous les ordres du Lieutenant de Vaisseau LEMAIRE, il quitte Toulon en compagnie du "Diamant" et du "Tonnant", pour Dakar.
- Le 04 Juillet 1940 à 04h30, il appareille de Dakar en compagnie du "Glorieux" et d'un hydravion E-41 pour attaquer le croiseur britannique H.M.S. "Dorsetshire" qui patrouille dans le Sud de Dakar. Ils le trouvent mais ne peuvent s'approcher à moins de 6000 mètres. À 16h00, ils reçoivent l'ordre de rentrer à la base et sont bombardés pendant le transit par un hydravion du croiseur.
- Le 07 Juillet 1940, une force navale britannique se présente devant Dakar et à 18h00 transmet un ultimatum. Aucune réponse ne leur est envoyée. Le "Héros" et le "Glorieux" reçoivent l'ordre d'appareiller, mais de nombreux matelots refusent de se battre contre les anglais. Le Commandant du "Héros" réussit à les convaincre et appareille pour aller mouiller à 21h30 dans le Sud-Est de l'île de Gorée. Le 08 Juillet 1940, le "Héros" et le "Glorieux" canonnés par erreur par un aviso français se dirigent vers les anglais pour essayer de les attaquer, mais sans succès. Ils rentrent ensuite à Dakar, les anglais étant partis pour Freetown.
- Le 08 Août 1940, il est rattaché à la 18ème D.S.M. à Casablanca.
- Du 05 au 07 Novembre 1940, il est placé, avec le "Vengeur", au Sud du Cap de Gate.
- Novembre 1941 : Madagascar et Djibouti.
- Le 16 Novembre 1941, le "Héros" attaque en pleine tempête le cargo "Capo Olmo" qui est donné comme coulé.
- Le 17 Novembre 1941 à 04h29, le commandant LEMAIRE torpille le cargo norvégien "Thode Fagelund" (5757 tonnes) avec une torpille. Le cargo coule à 04h42 - 35°S 29°E - . Dans la soirée, un autre torpillage échoue.
- Début 1942, il est avec le "Monge" et l"Espoir" à Diégo-Suarez, base navale commandée par le Capitaine de Vaisseau MAERTEN.
- Le 08 Février 1942, il escorte le croiseur auxiliaire "Bougainville" parti de Djibouti avec 1200 tonnes de vivres. Patrouilles 27 Février et 02 Mars 1942 à Tadjoura.
- Le 17 Mars 1942, il quitte Djibouti pour retourner à Madagascar.
- Le 27 Mars 1942, arrivée à Diégo-Suarez.
- Le 05 Mai 1942 à l'aube, des forces britanniques débarquent en baie de Courrier pour prendre Diégo-Suarez dans le but officiel d'éviter l'investissement par les forces japonaises. Le groupe de porte-avions, le H.M.S. "Illustrious" et le H.M.S. "Indomitable", eux sont positionnés à 30 nautiques dans l'Ouest du Cap d'Ambre.
- À 03h44, six "Swordfish" armés de torpilles, six "Swordfish" armés de grenades anti-sous-marines, six "Swordfish" armés de bombes et huit "Martlet" pour les escorter décollent du H.M.S. "Indomitable" pour attaquer les sous-marins qu'ils pensent être à Diégo-Suarez.
- À 05h00, un ultimatum ("Reddition sans condition" est lancé par un des appareils. Ne trouvant les sous-marins les "Swordfish" lancent des torpilles sur le "Bougainville" et des bombes sur le d"Entrecasteaux". Le "Bévéziers" est attaqué à la bombe et des grenades sous-marines, gravement touché à 06h17 il chavire.
- Le "Héros", sous les ordres du Commandant LEMAIRE, quant à lui se trouve à 500 nautiques dans le Nord de Madagascar. Le "Héros" est alors en route vers Djibouti, escortant un cargo de ravitaillement. Dès qu'il reçoit le télégramme de MAERTEN, LEMAIRE déroute le cargo vers les Comores, puis fait route en surface à 17 nœuds vers Diégo-Suarez. Toute l'après-midi, il capte des télégrammes de plus en plus alarmants de MAERTEN.
- Le 06 Mai 1942 au soir, il se trouve près du Cap d'Ambre. Prévenu du débarquement en baie du Courrier, il s'y dirige pour attaquer les forces anglaises. À 15h00, il se trouve encore à 250 nautiques de Diégo-Suarez. Il est alors contraint de plonger devant un avion assurant sans doute la couverture aérienne éloignée des anglais. Il refait surface trente minutes plus tard, la météo a changé et il doit réduire sa vitesse à 12 nœuds. À 23h15, il navigue à 5 nautiques de l'île, dans l'Est-Nord-Est de la passe d'Alizès.
- Le 07 Mai 1942 à l'aube, huit "Swordfish" (829ème Escadrille) du H.M.S. "Illustrious" qui sont en patrouille anti-sous-marine le découvre en surface au Nord (ou l'Ouest selon une autre source) de la Baie du Courrier. Le "Héros" plonge. Des grenades l'encadrent et en explosant le pousse vers la surface. La coque épaisse est endommagée et le commandant ordonne l'évacuation. Le "Héros" coule en 15 minutes à 05h08. Il repose à 300 mètres de fond.
- Dix neuf hommes sont portés manquants (vingt quatre selon une autre source). Les rescapés rejoignent la terre ferme ou sont recueillis par le L.S.I. (Landing Ship Infantry) H.M.S. "Keren".


Attaque de Diégo-Suarez (Mai 1942)
Attaque de Diégo-Suarez (Mai 1942)

Liste des disparus

Maître CLAQUIN Yves
Second-Maître COUCHOURON Pierre
Matelot DAUPHIN René
Quartier-Maître DOSNE Pierre
Matelot DRENO André
Quartier-Maître DUBOIS Maurice
Second-Maître GOURMELON Pierre
Maître GUELLAEN Yves
Matelot HELIAS Marcel
Matelot KERGREIS Louis
Quartier-Maître LADAN Joseph
Quartier-Maître LINEL Désiré
Quartier-Maître MORDEGLIO Joseph
Maître NICOLAS François
Quartier-Maître PARIS Robert
Premier-Maître QUILLIEN Pierre
Quartier-Maître REGINATO Jean
Quartier-Maître TISSIER Roger
Matelot VERMERSCH René



Position du naufrage du Sous-Marin Le Héros

Citation à l'ordre de l'Armée de Mer


Sources : "Les sous-marins français 1918-1945" de Claude Huan chez Marines éditions.
               "L'Aventure Héroïque des sous-marins Français 1939-1945" de Jean-Jacques Antier chez Editions Maritimes & d'Outre-Mer. (Pages 196 à 210)
                Magazines "Plongée" annuels de l'A.G.A.S.M.



gauche

Homepage